Aggravation de la situation de sècheresse

Aggravation de la situation de sècheresse : Restrictions sur zones en alerte et alerte renforcée

Le déficit pluviométrique associé à des températures élevées se poursuit et accentue l’étiage sévère
observé sur de nombreux cours d’eau du département de la Loire, dont les débits sont actuellement très faibles.

Un comité sécheresse réuni le 16 juillet a pris connaissance de cette situation et des perspectives
météorologiques, chaudes et sèches, et donc des mesures à prendre afin de préserver les usages
prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques.

La situation d’alerte, précédemment établie pour les zones du Roannais et des Monts du Forez, est
élargie aux zones suivantes :

• la zone des Monts du Lyonnais,
• la zone Rhins-Sornin (est Roannais).

La situation de la zone des Monts du Forez Forez s’aggrave et la zone passe en alerte renforcée.

Les autres zones restent en situation de vigilance.

La carte jointe illustre la situation de chacune des zones suite à la prise de l’arrêté.

La limitation des usages est fonction de la gravité de la situation hydrologique de chacune des zones
d’alerte et différenciée selon la nature des usages et la provenance de l’eau, (cf tableau et carte joints.)

Ces limitations ne s’appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.

Les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont progressives et vont de la
limitation des horaires d’utilisation de l’eau à l’interdiction d’utilisation de l’eau pour les usages
suivants : le lavage des voitures hors des stations professionnelles, le remplissage des piscines privées,
l’arrosage des pelouses, l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris, plantations arborées.

Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans
d’eau est interdit.

Globalement, les services appellent chacun à limiter au maximum sa consommation d’eau, afin de
préserver au maximum les ressources et les milieux, et rappellent les bonnes pratiques à adopter au
quotidien (voir annexe graphique).

Pour les usages économiques de l’eau, seuls les prélèvements qui sont indispensables dans les process
de fabrication industrielle sont autorisés et l’irrigation agricole est soumise à des restrictions en
fonction des cultures concernées et des matériels utilisés.

Ces mesures s’adaptent à l’évolution de la situation climatique et hydrologique. Au vu des prévisions
météorologiques, une aggravation de la situation est à anticiper, qui entraînerait le passage de certaine
zones en alerte renforcée voire en crise à courte échéance.

PDF - 922.5 ko
Arrêté préfectoral
PDF - 65.5 ko
Synthèse des restrictions
PDF - 1.5 Mo
Cartes des zones en alerte
PDF - 1.3 Mo
Rappel des mesures
PDF - 2.2 Mo
Liste des communes